2 février 2017

L’histoire du Projet

 

Engagé dans une association de solidarité internationale, le porteur de projet, Elven Bardou a découvert en 2013 la ville de Kaolack. Ses déplacements étaient liés à la mise en place de différents projets visant à améliorer les conditions de vie des enfants des rues, les Talibés.
C’est au cours de ses séjours à Kaolack, qu’ Elven a été obligé de constater, les énormes besoins en matière de recyclage de déchets (et surtout plastiques) que connaissait la ville.

C’est par le rapprochement de ces deux constats que l’idée du projet a vu le jour : créer un levier de financement autonome aux projets associatifs, tout en répondant aux besoins locaux en termes d’assainissement et en dynamisant l’économie locale par la création d’emploi. Afin de répondre à ses deux enjeux, le modèle d’entreprise sociale est apparue comme le plus pertinent. Loin derrière, les impératifs lucratifs des entreprises « classiques », l’entrepreneuriat social est une manière alternative d’entreprendre qui place l’efficacité économique au service de l’intérêt général. Quel que soit leur statut juridique, leurs dirigeants font du profit un moyen, non une fin en soi.
Par ailleurs, et dans ce cas, l’activité en elle-même bénéficie aux populations puisqu’elle tend à assainir l’environnement en endiguant la prolifération des déchets et les mauvaises stratégies d’adaptation adoptées par la population (incinération, enfouissement).

Pour en savoir plus sur les activités menées par l’entreprise, rendez-vous : ici !